#Conseils de pro pour des photos adaptées pour vos communiqués par Renan Astier, photographe

Feature Image

Comment rendre vos communiqués de presse plus attractifs et plus visuels? Avec des photos! Ajouter des photos de vos produits ou des personnes qui sont citées dans votre communiqué de presse, permet d’attirer l’attention du journaliste sur votre communiqué de presse et qui pourra les reprendre facilement pour son article. Voici les conseils de Renan Astier, photographe pour Casio, Axa, Privateaser, Chanel… qui répond à nos questions.

Quelles sont les règles à suivre pour rendre un communiqué de presse attractif et visuel?

Renan Astier : Je dirais qu’un communiqué de presse a besoin d’un support visuel efficace et attirant. Efficace, parce que le produit ne doit pas se perdre et le message doit être clair. Un communiqué de presse accompagne souvent la sortie d’un produit ou d’une nouvelle offre commerciale, pour une marque déjà référencée. Il faut donc que le visuel parle du produit, qu’il soit bien visible et identifiable. Et en même temps, il faut que ce visuel soit attirant et permette de sortir du lieu commun de la communication qu’est le fond blanc, qui ne permettra pas au communiqué de presse de sortir du lot afin de provoquer une reprise dans la presse.

A quoi servent les photos d’un communiqué de presse ou dossier de presse ?

Renan Astier : Elles sont mises à disposition de la presse qui peut s’en servir gratuitement afin d’illustrer certains articles, ou bien afin de faire un article sur le produit, dans le cas idéal. Imaginons par exemple un magazine qui fait un article sur “les idées de cadeau pour la fête des pères”, le journaliste va piocher dans sa banque de données de dossiers de presse afin de trouver le produit qui matche avec son thème, mais si le dossier de presse est visuellement trop pauvre, le produit même s’il est parfait pour l’article, ne sera pas présenté.  De surcroit on sait que sur le placement de produit, les journalistes vont privilégier les produits de leurs annonceurs, donc si vous n’êtes pas annonceur et que votre visuel n’est pas sexy, vous partez avec un gros handicap. Il vous faut un visuel accrocheur.

Combien de photos maximum? 

Renan Astier : Tout dépend du produit mais trois photos d’ambiance (le produit mis en valeur en nature morte, une photographie un peu travaillée) en plus de photos plus techniques, vue de face, perspective et de profil, ça suffit souvent. Le packaging aussi est important, il doit être photographié.

Quels styles et formats de photos conseillez-vous de mettre pour un communiqué de presse ? un dossier de presse ?

Renan Astier : Le style dépend de la marque et de la cible. On ne va pas traiter de la même manière un parfum pour femme et un parfum pour homme, une bière du printemps Grimbergen et un whisky 24 ans d’âge. Ce sont des produits différents avec une clientèle différente, et des univers différents. C’est à moi en tant que photographe de savoir écouter et de savoir comprendre la marque, son univers, ses valeurs afin de proposer un univers adéquat.

Les formats usuels de type 4*3 sont excellents et une résolution permettant de printer un 30cm *40cm à 300 dpi suffisent pour couvrir tous les besoins.  Les formats exotiques comme le panoramique sont à proscrire car les journalistes ne sauront pas quoi en faire sauf exception.

Pour une citation, y a t’il des codes à respecter pour la photo de la personne citée ?

Renan Astier : Il n’y a pas de code spécifique, mais disons que l’on est dans la tradition d’une photographie qui met en valeur son sujet. Alors que dans la presse culturelle par exemple on aime bien égratigner un peu les gens, leur donner une “gueule” et accentuer certains défauts, comme lorsque Clint Eastwood est photographié avec une lumière extrêmement dramatique. Le portrait en dossier de presse c’est l’inverse, il faut que la personne se sente bien avec son image.

Pour contacter Renan Astier pour les photos de vos communiqués et dossiers de presse : http://www.renan-astier.com/

Renan Astier photographeAprès  un master en sciences économiques, Renan Astier décide de se lancer dans sa passion et de passer le concours de l’ENS Louis -Lumière, dont il sortira diplômé en photographie. Depuis lors, son activité se divise entre des projets artistiques et des travaux de commande tant en communication qu’en publicité, et aussi bien en photographie qu’en film.  Prestataire pour des agences de publicité et à ce titre, il a réalisé des campagnes de publicité pour différentes marques, telles que AXA, Skullcandy, Privateaser, G-Schock, etc ainsi que des dossiers de presse notamment dans l’hyper luxe.

 

 

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares