#Conseils Les 9 astuces pour réussir sa prise de parole en interview journaliste

Feature Image

Si vous souhaitez réussir votre interview journaliste, voici 9 astuces à suivre pour faire passer vos messages clés de manière synthétique et être compréhensible par le plus grand nombre. Lors de l’interview, vous devez trouver le bon débit et la bonne intonation et appuyer vos propos avec une gestuelle pour lui donner plus de force. Voici quelques conseils.

 

 

Le contrôle de votre interview journaliste:

Les points clésDescriptionsExemples ou exercices
Je vulgarise Bien communiquer c’est parler au plus grand nombre.

> Parlez simplement, illustrez votre message avec des images et utilisez des mots de tous les jours. Parlez au plus grand nombre comme vous aimeriez que l’on vous parle quand il s’agit d’un sujet que vous ne maîtrisez pas. Il faut donc accepter que vous ne parliez pas avec un taux de précision professionnelle.

Exemple : Quand je vulgarise, je vulgarise jusqu’à l’utilisation des mots. Je ne vais donc pas dire « à titre conservatoire », mais « par précaution »…

 

Exercice : Lors de vos entrainements et lors de votre prise de parole, pensez immédiatement que vous devez parler au non-initié.

Je fais courtÊtre court c’est gagné en clarté et garder l’attention du public.

> Pour chaque idée, utilisez une phrase. Raccourcissez vos messages pour aller à l’essentiel. Plus on donne d’informations et d’éléments moins on est entendu.

Exercice : Lors de vos sessions d’entrainement, placez une idée par réponse. Si vous en dites trop, vous perdez votre public… qui ne retiendra pas vos messages clés.
J’illustreL’exemple est essentiel, car il a une fonction d’explication et de visualisation très importante.

> Affirmez le message et ensuite illustrez-le ! Avec des exemples concrets, vous délivrez un message parlant.

 

Méthode : Avant votre prise de parole, pensez à trouver pour chaque message clé une image, une comparaison, une anecdote ou une histoire.

Exemple : Votre « Message clé en 1 phrase », soit au final ce que vous voulez que l’on retienne de votre intervention ! (ex : Obtenir une véritable reconnaissance constitutionnelle des TPE)

 

Votre « illustration de votre message avec une image ou métaphore impactante », qui permettra aux auditeurs ou lecteurs de retenir plus facilement votre message (ex : Il est temps de donner aux cordonniers les moyens d’être réellement bien chaussés)

Je résumeLa répétition de vos messages renforce leur impact. Plus on martèle le message, mieux on le fait passer.

> Pour cela, il faut avoir identifié les mots clés signifiants à placer et replacer pour résumer votre message. Ce mot clé doit être juste et mesuré pour ne pas laisser l’opportunité à mon interlocuteur d’interpréter mon propos différemment.

Exemple : « appliquer le principe du pollueur-payeur » est plus signifiant que « il faut une responsabilité élargie du producteur pour qu’il devienne un écoparticipant ».

 

 

 

Votre attitude pendant l’interview journaliste :

 

Les points clésDescriptionsExemples ou exercices
L’intonation et la scansionMettez de l’intonation et de la scansion dans vos propos pour leur donner de l’impact lors de l’interview journaliste

> La scansion déclenche la gestuelle. Pour cela, gardez bien vos mains séparées.

Exercice : Avant votre interview journaliste, entrainez-vous à articuler et mettre le ton sur les expressions suivantes en les répétant plusieurs fois :

1 – Les chaussettes de l’archiduchesse sont-elles sèches?  Archi-sèches ?

2 – Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.

3 – Cinq chiens chassent six chats.

La gestuelleLes gestes doivent pouvoir accompagner votre discours.

> Cela permet de visualiser votre argumentation.

Exercice : Entrainez-vous à ajouter des gestes sur vos propos, pour appuyer vos messages clés.
La postureMettez-vous dans la position où votre corps peut porter votre message.

> Il faut vous tenir dans une posture qui décoincera votre colonne d’air.

Exemple : Si vous êtes assis, vous devez avoir votre dos droit et adossé au siège, ainsi que vos bras posés sur la table ou les accoudoirs du siège. Si vous êtes debout, tenez-vous droit, les jambes légèrement écartées et vos pieds parallèles. Ne cambrez pas votre corps.
Le regardVous devez regarder le journaliste et la caméra, soit in fine regardez le public pour le convaincre.

> Votre regard doit être franc.

Exemple : Si vous n’arrivez pas à regarder le journaliste dans les yeux, regardez l’espace sur son visage qui est entre ses sourcils et le commencement de son nez. Vos yeux seront ainsi tournés vers lui mais vous ne sentirez pas son regard qui peut éventuellement vous déstabiliser.
L’expression du visageSouriez, le sourire permet de s’ouvrir, il est communicant.

> Veillez cependant à ne pas sourire trop franchement lorsque vous annoncez une nouvelle difficile ou délicate.

Exemple : Modérez le sourire, si vous souriez trop franchement, on s’attend à une bonne nouvelle.

 

 

 

Notre petite astuce!

Vous devez réussir à placer vos messages clés pendant l’interview journaliste et vous n’avez que quelques minutes. Pour cela, rappelez-vous que vous devez parler :

  • Simple
  • Imagé : avec toutes les images pour faire comprendre vos propos
  • Court : je ne parle pas trop longtemps
  • Aéré : n’hésitez pas à laisser des blancs dans votre expression
  • Vivant : avec des intonations !

Bonne interview!

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares