#Conseils 3 exercices pour s’entrainer à prendre la parole

Feature Image

Vous avez été contacté pour prendre la parole lors d’une interview journaliste ou pour débattre entre experts. Maintenant vous recherchez des exercices pour s’entrainer à prendre la parole. Vous avez raison! Etre bon à l’oral, cela s’apprend et demande de l’entrainement, et répéter, répéter et répéter encore, seul devant votre miroir, puis devant quelques membres de votre entourage jusqu’à un public plus élargi.

Il y a un réel enjeu, lors de votre prise de parole vous devez être efficace, clair et compris par votre public.

Pour être à l’aise le jour J, voici 3 exercices pour s’entrainer à prendre la parole.

Trois exercices pour s’entrainer à prendre la parole et optimiser son intervention le jour J :

 

Les exercices pour s’entrainer à prendre la paroleDescriptions
Se filmerMême si l’interview est destinée à la presse papier, vous filmer vous permettra d’analyser et d’identifier votre langage corporel et votre intervention orale, pour optimiser votre prise de parole le jour J. En effet, si vous semblez gêné, c’est votre corps qui parlera à votre place.
Méthode :

  • Pendant 5 min, face à la caméra, présentez votre organisation, vos enjeux et déroulez vos messages clés que vous aurez préparé en amont,
  • Visionnez votre intervention, repérez les éléments parasites (les euh, les tics de langage ou du corps…). Puis, notifiez également les points positifs de votre intervention pour les garder en tête
  • Réitérez votre exercice durant 5 min face à la caméra pour repérer les évolutions.
Enregistrer sa voixOn ne connait pas le débit, le ton… de notre voix. Pour être en mesure d’ajuster votre voix lors de votre prise de parole, il vous faudra bien la connaitre, en l’écoutant pour repérer les axes d’amélioration à réaliser.
Méthode :

  • Appelez-vous sur votre numéro et déposez un message vocal de 1 à 2 min maximum en présentant votre organisation et vos enjeux,
  • Ecoutez votre message et repérez les éléments parasites (les euh, les tics de langage, le ton de voix faible…). Puis, notifiez également les points positifs de votre intervention, pour les garder en tête,
  • Réitérez votre exercice pour repérer par la suite vos évolutions.
Jeux de rôleAprès avoir préparé ses messages clés, réalisé ses 2 premiers exercices d’entrainement, l’heure est venue de vous mettre en condition d’interview. Rien de plus simple que de demander à un collaborateur de confiance ou un ami proche de vous aider pour cet exercice.
Méthode :

  • Demandez à votre « faux » journaliste de préparer ses questions en amont et fournissez lui par la suite vos propres questions que vous avez préparées, afin qu’il vous les pose en complément,
  • Indiquez-lui qu’il devra également prendre des notes lors de vos réponses, pour être en mesure de vous restituer les éléments forts et faibles de votre intervention, ainsi que votre attitude corporelle (dos vouté, bras croisés…)
  • Positionnez-vous tous les deux, sur une table en face à face (ex : L’interview de Jean-Jacques Bourdin sur BFM)
  • C’est parti pour votre exercice de « questions –réponses » de 10 minutes,
  • A la fin de l’exercice, c’est à votre « faux » journaliste de vous debriefer. N’hésitez pas à lui poser des questions également sur comment il a trouvé votre débit de parole, votre voix, votre gestuelle, votre argumentation, la clarté de vos propos…

 

Notre petite astuce pour s’entrainer à prendre la parole!

 

Testez et retestez votre voix :

 

  • Votre ton doit être clair et audible,
  • Votre débit de parole moyen pour laisser le temps à votre destinataire de vous comprendre,
  • Vos intonations doivent être présentes sur vos mots clés pour souligner leur importance,

 

 

Si vous avez tendance à parler vite, laisser quelques silences entre vos phrases. Cela vous obligera à parler plus lentement et retrouver un rythme normal de parole.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares