#Interview Comment proposer son info à des magazines aux actualités froides ? Les bonnes pratiques de Christelle Mosca, rédactrice en chef du magazine Vital

Feature Image

J’ai eu le plaisir de discuter avec Christelle Mosca, rédactrice en chef du magazine Vital. Lors de notre conversation, Christelle m’a glissé quelques conseils pour mieux présenter ses actualités à un magazine bimestriel basé principalement sur des actualités froides. Chaque média a son rythme et traite les informations selon une périodicité qui lui est propre.

La construction d’un bimestriel et le rôle du rédacteur en chef

Entourée d’une équipe de 15 journalistes spécialisés par domaines, son rôle au sein de Vital est de définir les sujets en fonction des attentes des lectrices : ce qu’elles souhaitent voir, savoir et connaître sur les sports qu’elles pourraient pratiquer. Le positionnement de Vital est d’encourager les femmes à faire du sport. Pour rester en veille sur les thématiques sportives et suivre les tendances, Christelle et son équipe de journalistes échangent régulièrement avec des sportifs et des experts, et sont sur le terrain en participant régulièrement à des événements et salons.

Vital est un bimestriel. Deux équipes sont mobilisés pour la construction du magazine principalement établi à partir d’actualités froides : une équipe dédiée au magazine papier et l’équipe web, dédiée à la version en ligne qui permet de réagir plus facilement à l’actualité chaude en complément des informations reprises de la version papier.

Pour chaque sujet, un ou plusieurs experts donnent leurs points de vue pour les rubriques Mon sport ou Mon assiette du magazine par exemple. Les journalistes de Vital sollicitent différents experts rencontrés et/ou qui sont auteurs d’ouvrage reçus et sélectionnés par la rédaction.

Quelles informations transmettre mais surtout comment les transmettre ? Le point de vue de Christelle Mosca

« Je reçois tellement d’informations, qu’en 2 secondes, je jette ou je classe, je suis impitoyable, » dit-elle en plaisantant et en insistant ensuite sur l’importance de la nouveauté. « Je suis à la recherche des nouvelles tendances, le communiqué de presse ne doit pas être trop long sinon je ne le lis pas car je n’ai pas le temps. Le sujet doit sauter aux yeux. Si je ne vois pas l’information, je ne décroche pas mon téléphone. De plus, selon moi, il n’y a pas besoin d’y rajouter des témoignages, cela rallonge le communiqué de presse et cela devient trop long à lire. C’est ensuite notre travail de journaliste de recueillir les témoignages et de notre côté, pour chaque sujet nous faisons parler des experts que nous avons identifié. Un communiqué de presse qui m’incite à décrocher mon téléphone pour réaliser un article, c’est un communiquant qui me précise dans son message qu’il peut m’accueillir pour suivre une sportive par exemple. Ainsi je me projette tout de suite dans un reportage ou la réalisation d’un portrait. Ou si c’est pour me proposer de tester un sport, je peux ensuite le faire découvrir à mes lectrices. Nous sommes sur un magazine avec une actualité froide, nous ne suivons pas l’actualité des sports de compétition. Par exemple, j’ai fait le semi-marathon de Las Vegas en octobre dernier, je peux en faire un article et prévoir de l’intégrer au numéro prévu pour cet été. Cela permet aux lectrices de se projeter sur ce qu’elles peuvent faire pour l’automne prochain. Dans mon article, je vais leur parler du temps à prévoir pour s’entrainer, comment faire sa préparation physique, comment s’organiser et prévoir la partie logistique etc… pour qu’elles aient le temps de se préparer mentalement, physiquement et logistiquement si elles veulent y participer. Le magazine les accompagne ! ».

 

 

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares