#Interview Les conseils de Violaine Cherrier, journaliste et blogueuse, pour rédiger vos prochains communiqués de presse

Feature Image

Violaine Cherrier se prête aujourd’hui au jeu des questions/réponses d’AlgoLinked pour vous donner quelques astuces et conseils pour rédiger son communiqué de presse.

Après 12 années passées à la fois dans la presse (on et offline) et en agence de communication en tant que chef de projet et journaliste, Violaine Cherrier s’est mise à son compte il y a près de 4 ans avec une double compétence autour du contenu : Content Manager et Journaliste.

Journaliste généraliste, Violaine Cherrier rédige principalement sur les thématiques IT, tourisme, éducation et monde de l’entreprise, notamment pour le Journal des Grandes Écoles et des Universités (http://www.mondedesgrandesecoles.fr/). Elle a également lancé son propre blog autour des enjeux de la mixité et de l’égalité femmes – hommes.

 

Comment sélectionnez-vous les entreprises / personnes à interviewer ?

Elles sont généralement en phase avec l’actualité ou font elles-mêmes l’actualité par une de leurs annonces, nouveautés, innovations… Ce qui m’intéresse à titre personnel, c’est d’apporter une vraie valeur ajoutée au lecteur à travers des articles / informations qu’ils ne trouveront pas ailleurs, en particulier pour mon blog. C’est pourquoi ce ne sont pas toujours les entreprises / personnes les plus connues qui sont les plus intéressantes. Mon objectif est de raconter une histoire donc je privilégie l’originalité à tous les niveaux, à commencer par le choix de l’entreprise ou de la personne interviewée.

 

Quelles sont vos sources d’inspirations et d’informations quand vous souhaitez rédiger un article pour un média ou pour votre propre blog ?

Les sources d’informations sont multiples : conférences, communiqués ou dossiers de presse, interviews, études issues de cabinets reconnus, réseau personnel… et bien évidemment internet. Mais à l’heure du « média individu » lié à l’omniprésence des réseaux sociaux notamment, le plus important – et aussi le plus compliqué – reste de vérifier l’authenticité et la véracité de l’information, et de sa source. Compte tenu de la masse d’informations aujourd’hui disponible, il est essentiel de se référer à des médias, bloggeurs, experts… qui ont su prouver depuis longtemps leur qualité et qui s’avèrent donc dignes de confiance. L’abonnement à leurs newsletters permet d’effectuer un premier tri et d’aller droit au but.

Côté inspiration, là aussi les médias sociaux – outre les médias traditionnels – occupent une place importante car ils vous ouvrent les portes des actualités du monde entier. Une fois encore le plus long reste de faire la part des choses entre une vraie info et un « fake » mais l’exercice devient plus facile et rapide avec l’expérience. Pour mon blog, j’ai également une autre source d’inspiration – et d’information par la même occasion – qui repose sur les voyages que j’effectue. Chaque pays que je visite fait ensuite l’objet d’un article sur mon blog sur la situation des femmes, leur place dans la société, leur représentativité, l’égalité hommes – femmes… Mes articles se nourrissent alors des photos que j’ai prises et relayées sur mon compte Instagram (https://www.instagram.com/french_blogtrotter/), et des rencontres sur place, des discussions avec la population locale.

Un article, qu’il soit destiné à un média ou à un blog, a toujours une consonance avec l’actualité. Ce qui fera la différence, c’est la manière dont vous le rédigez et dont vous racontez une histoire. C’est aussi ainsi qu’il sortira du lot. C’est donc aussi ce que l’on attend d’un communiqué de presse !

 

Gardez-vous un historique des communiqués de presse pour recontacter les entreprises plus tard ?

Si je devais conserver tous les communiqués de presse que je reçois, il me faudrait plus de mémoire sur mon ordinateur ou dans ma messagerie. De plus, ils sont souvent accessibles en ligne. En revanche, je conserve les contacts ! Selon le sujet du communiqué, je peux aussi le garder pour un article ultérieur qui serait donc plus un article « générique » et non d’actualité. Mais c’est rarement le cas d’un communiqué de presse.

 

Une astuce ou un conseil pour rédiger un titre impactant et qui va vous inciter à lire le communiqué de presse ?

Le titre et par extension l’objet de l’email sont en effet clés. Il se doit d’être assez court mais suffisamment parlant pour attiser la curiosité, susciter l’intérêt et donc la lecture du communiqué de presse. Un journaliste ou un bloggeur reçoit un certain nombre de communiqués de presse par jour qui viennent s’ajouter au grand nombre d’emails à traiter et de newsletters reçues. C’est pourquoi il faut se montrer original, créatif, unique pour se démarquer au premier coup d’œil.

Pour y parvenir, l’humour ou l’impertinence s’avèrent souvent efficaces. La forme interrogative également car elle suscite l’attente d’une réponse. Un titre doit également se révéler assez factuel pour que l’on comprenne immédiatement de quel sujet on parle. Ne négligez pas non plus le chapô et les intertitres qui favorisent une lecture rapide mais pertinente.

 

Qu’est ce qui est rédhibitoire dans un communiqué de presse ?

Pensez à cibler précisément l’envoi de vos communiqués de presse. En effet, un journaliste ou un bloggeur ne sera pas forcément intéressé par l’ensemble des informations concernant une entreprise. Certes cela implique un processus plus long mais qui s’avèrera payant dans la durée à travers une relation presse plus aboutie et pérenne. Dans le cas contraire, le risque est grand que le journaliste, s’il reçoit un nombre trop important de CP qui ne lui sont pas destinés, supprime le communiqué sans même l’avoir lu. Donc n’abusez pas des envois massifs et groupés !

La longueur est également rédhibitoire. Une page A4 – voire une page et demi – suffit amplement. L’objectif du communiqué de presse est de générer une demande d’informations ou d’interview derrière pour en savoir plus. C’est pourquoi, éviter les communications trop corporate, institutionnelles. Un journaliste n’est pas un responsable communication et un communiqué de presse n’est pas une plaquette commerciale ! Allez droit au but sans survendre votre produit, votre actualité…

Un CP est aussi là pour « faciliter » le travail du journaliste Donc au-delà des titres, chapô et intertitres percutants, les informations « pratiques » sont appréciées : contact direct, infos techniques, prix…

Enfin, n’oubliez pas la mise en page. Plus elle sera claire, structurée, aérée, esthétique et graphique, plus la lecture – et donc l’intérêt – en sera facilitée.

Le communiqué de presse se doit donc de trouver le bon équilibre entre le trop plein d’informations et une information succincte mais de qualité pour nous donner envie d’aller plus loin.

 

Violaine Cherrier

 

Pour suivre Violaine Cherrier

Son blog sur Les enjeux de la mixité 

Sur les réseaux sociaux LinkedInTwitterInstagram

 

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares