#RP Nouvelles Pratiques du Journalisme : les tendances de la 9ème édition de l’Ecole de Journalisme de Sciences Po Paris

Feature Image

Pour vous aider à comprendre les enjeux liés au futur des médias, AlgoLinked était à la 9ème édition du rendez-vous annuel de l’Ecole de Journalisme de Sciences Po Paris. Une chose est sûre, du côté des journalistes : pour mieux trier l’information en amont, ils doivent adopter une méthodologie qui permette de conserver la qualité des données tout en gagnant en efficience. AlgoLinked a pris en compte ce besoin, en proposant aux journalistes une solution de pré-tri de leurs sources.

Les algorithmes sont aujourd’hui au cœur de l’intelligence artificielle, elle-même au centre de toutes les innovations technologiques pour amplifier l’esprit. Il s’agit avant tout de tracer les comportements pour pouvoir les utiliser et les analyser[1]. Selon Alexandre Bregman, responsable du développement des partenariats stratégiques Google, l’intuition développée d’ici dix ans par les technologies avec l’humain pourrait renforcer l’autonomie de nouveaux éditeurs et influer sur le référencement des médias. Quelles en seraient les implications pour les journalistes ? Pour Laurent Alexandre, seuls subsisteront les journalistes qui, à l’image des « GAFA », se donneront les moyens d’anticiper l’avenir pour se faire « certificateurs du  réel »[2]. AlgoLinked l’a anticipé, leur permettant de pousser instantanément de sa plate-forme les interactions avec des sources fiabilisées – organisations et entreprises clientes – avec son algorithme conçu à la croisée de la sémantique de l’informatique et de l’intelligence artificielle.

Mieux collecter les informations auprès de ses sources

Les journalistes peuvent désormais partager instantanément des informations auprès d’une audience ciblée, ce qui permet de l’engager et de la fidéliser. Si les méthodes de diffusion de l’information ont changé, la manière dont les journalistes la traitent en amont doit également évoluer. Pour Jonathan M. Keegan, chercheur au Tow Center for Digital Journalism de l’Université de Columbia, le nouvel enjeu des journalistes, pour construire une information, est d’utiliser de nouvelles méthodes et pratiques pour interagir rapidement avec leurs différentes sources et exploiter ces données[3]. AlgoLinked répond à cet impératif : pour construire l’information avec du sens, ils peuvent désormais collecter ses données et ont un accès instantané à des sources fiables, réactives et qualifiées par les algorithmes d’AlgoLinked.

 

Veillant un million de sources web et enrichissant en temps réel son data center, les algorithmes d’AlgoLinked permettent de cibler pertinemment et de faire matcher les mots clés des journalistes les plus récemment publiés avec ceux des communiqués de presse diffusés sur la plate-forme par les organisations et sociétés clientes de toutes tailles. Ainsi, entre annuaires d’espaces presse et communiqués de presse, les journalistes trouvent avec célérité des experts et profils à interviewer sur 800 thématiques : par dates et/ou recherches multicritères et toujours cadrées dans le temps par l’option fraîcheur. De quoi répondre à l’instantanéité de l’actualité ou l’anticiper avec la faculté de lancer des appels à témoignages auprès des sources que les journalistes sélectionnent en contextualisant leur besoin et leur calendrier. Sitôt alertées par une notification détaillée, celles-ci leur répondent avec réactivité.

 

Car, le numérique, c’est bien, s’il rejoint la « vraie vie » ! Et AlgoLinked.com. est conçu pour faciliter la mise en relation des journalistes avec leurs sources (sociétés de toute taille clientes d’AlgoLinked), pour faire de leurs projets éditoriaux un article/une interview hyper-qualifiés. Accédant aux coordonnées des experts pour échanger directement avec eux, ils recueillent ainsi les informations fiables et détaillées pour la construction de leur projet qui répondra aux attentes de leur audience et de leur(s) média(s).

 

Collecte d’informations plus fiables et gain de temps avec AlgoLinked : avantage double pour les journalistes 

Les sources sont désormais proactives et peuvent diffuser de manière ciblée leurs informations aux journalistes susceptibles d’être intéressés. Grâce aux mots clés du communiqué de presse que l’une d’elles aura soumis à l’algorithme sémantique, celui-ci assure dans l’instant la sélection qualifiée des journalistes concernés, dûment qualifiés pour être seuls destinataires du document de presse. La source, visualisant l’article le plus récent du journaliste et la veille qualitative de ses propres retombées médias, relancera par téléphone seulement si besoin les journalistes n’ayant pas vu ou pas eu le temps de lire le document. Ayant aussitôt libre accès à l’espace presse de cette source, les journalistes ciblés bénéficient d’un éclairage complet sur son identité, son activité et les coordonnées de ses interlocuteurs.

 

AlgoLinked scrute en permanence les transformations des médiaset les nouveaux enjeux qui en découlent pour les journalistes, ce qui permet d’enrichir constamment ses innovations et de s’adapter aux besoins des utilisateurs des RP de demain.

 

[1] L’intelligence artificielle vouée à rendre une entité technique autonome, reproduisant la manière dont l’humain réfléchit, s’est jusqu’alors heurtée à la barrière de la sensibilité orientant ces choix, a rappelé le directeur du Medialab de Sciences Po, Dominique Cardon, professeur en sociologie qui a consacré ses travaux à l’usage des technologies de communication, dont les outils coopératifs et la transformation des situations de travail sous l’effet des technologies numériques. Conduisant depuis 2010 une analyse sociologique des algorithmes du web et du big data, il est notamment l’auteur de « A quoi rêvent les algorithmes – Nos vies à l’heure du big data », Paris Seuil – République des idées, 2015.

[2] Laurent Alexandre, chirurgien-urologue et fondateur du site internet Doctissimo, a récemment publié « La guerre des intelligences – Intelligence artificielle versus intelligence humaine », JCLattès, 2017.

[3] Jonathan M. Keegan est co-auteur avec Mark Hanse, Meritxell Roca-sales et Georges King du rapport intitulé « Artificial Intelligence: Practice and implications for Journalism », Série Policy Exchange Forum, 2017. Le Tow Centre for Digital Journalism et le Brown Institute for Media Innovation avaient organisé, le 13 juin 2017, un forum d’échange de technologies entre journalistes et technologues pour apprécier comment l’intelligence artificielle influence les salles de rédaction, ce que les journalistes doivent savoir de ses technologies et la manière dont les technologues peuvent mieux l’adapter au journalisme.

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares