#Interview Olivier Cimelière, blogueur et influenceur, nous livre ses conseils pour réussir ses communiqués de presse et s’adresser aux journalistes

Feature Image
Aujourd’hui je vous emmène dans les coulisses des Relations presse, côté journaliste et blogueur.
Rencontre avec Olivier Cimelière qui partage avec nous ses conseils pour rédiger votre prochain communiqué de presse et s’adresser avec succès aux journalistes.
OC123
Olivier Cimelière, journaliste de formation et communicant de profession
twitter : @olivcim

– Qu’attendez-vous d’un communiqué de presse?

Olivier Cimelière : Qu’on comprenne d’emblée de quel sujet il s’agit et également qu’il soit bien ciblé par rapport aux thématiques que je traite sur mon blog. Aujourd’hui, je suis encore inondé de messages qui n’ont rien à voir avec mon domaine d’expertise.

– Qu’est ce qu’un client ne doit absolument pas oublier dans un communiqué de presse?

Olivier Cimelière : Cela va sembler évident et pourtant combien de fois ai-je vu des CP sans disposer des informations basiques comme le lieu, la date et l’heure d’un événement mais aussi le courriel ou le téléphone du contact.

– Qu’est ce attire votre attention? Quel est le petit plus qui fait la différence sur un communiqué de presse?

Olivier Cimelière : D’abord la clarté du propos et la concision des informations. Pas besoin de tartiner des pages mais plutôt fournir d’emblée les éléments qui intéressent un rédacteur : photos, citation, résumé, chiffres clés, infographie, etc via des liens URL. Cela permet ainsi d’avoir un courriel intégré court qui renvoie de façon pratique et sans perte de temps à l’essentiel.

– Qu’est ce qui est rédhibitoire?

Olivier Cimelière : Personnellement, il y a 3 éléments qui me rebutent d’entrée : les fautes d’orthographe et de syntaxe, la tonalité trop publicitaire et le tutoiement ou la familiarité excessive quand l’émetteur ne me connaît pas. Généralement, c’est facteur d’élimination du CP. Et bien sûr, le mauvais ciblage qui donne un sentiment d’arrosage massif pas très valorisant pour le destinataire.

– Un conseil pour nos lecteurs lorsqu’ils appellent les journalistes?

Olivier Cimelière : S’intéresser à leur actualité, aux derniers articles ou reportages réalisés, au média pour lequel ils travaillent. Il faut montrer sincèrement qu’on prête attention à leur travail et qu’on ne les considère pas comme des leviers publicitaires. Là aussi, cela peut semble un conseil classique. Pourtant, l’erreur est encore très répandue.
Un grand merci à Olivier d’avoir partager avec nous ses conseils!
A bientôt

1 Comment

  • ML
    - avril 11, 2016 - 12:02

    Bonsoir

    Et rajouterais une photo en PJ (taillée pour le web 800 x 600 px max) car on peut traiter un com dans la nuit ou au petit matin… Généralement, les RP dorment !
    Sans oublier un chapo clair : 5w et une finalité dans les premières phrases
    Et surtout, surtout, que mon interlocuteur prenne le temps de voir le média au moins une fois, même s’il ne le lit pas dans le détail.
    Pour demander qu’un journaliste vous lise, faites au moins semblant de l’avoir lu
    Cordialement
    Marcel Lévy

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares